Du vertige de l’action

Ce midi, en me penchant du balcon, je me disais que mon inaction était peut-être un peu comparable à mon vertige. Peut-être. Plusieurs choses sont nécessaires à mon sentiment de vertige : de la hauteur certes, mais surtout une structure instable ou me paraissant l’être. Mon sentiment de vertige redouble lorsque la stabilité de la structure est rendue précaire par le mouvement de mon corps (les parcours sur corde sont un bon exemple). Je n’ai jamais craint le vide dans un téléphérique ni dans une grande roue. Je redoute surtout le vide lorsque je suis responsable de ma sécurité. Sur une poutre. Sur un télésiège. Ce midi, en me penchant de mon balcon du 4e étage, je n’avais pas le moindre vertige. A aucun moment, je ne venais à douter de ce bon vieux garde-corps pansu en fonte de 1910.

Par ricochets, je me dis que mon inaction succède souvent à un sentiment de ne pas maîtriser une structure d’action, de ne pas savoir par où commencer.

Pieter Bruegel L’ancien (1562), La chute des anges rebelles (miniature), Bruxelles, Musées Royaux des Beaux Arts de Belgique. Source : https://artkarel.com/tag/bosch/

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search